Conventions et Partenariats

Pour exécuter les activités planifiées, le SECNSA fait recours à l’appui des partenaires techniques et financiers (PTF). A cet effet le SECNSA s’inscrit dans une dynamique de partenariat, matérialisée par l’établissement de conventions et/ou protocoles avec les PTF.

Il est important dans ce rapport de faire la situation sur les activités qui ont été déroulées dans le cadre des partenariats et conventions au courant de ce premier semestre 2019.

 

Convention SN / FED / 040 - 864 appui budgétaire « DUE - SENEGAL »

En 2018, une convention de financement de 30 000 000 d’euros pour une durée de 4 ans a été signée entre la Commission de l’Union Européenne et la République du Sénégal (convention SN/FED/040-864), au titre du contrat de performance et de réforme sectorielle – protection sociale pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (CPRS-PSSAN).

Le but visé par la convention est de contribuer à améliorer la résilience, la sécurité alimentaire et la situation nutritionnelle des populations du Sénégal, en mobilisant principalement les instruments de la protection sociale.

Le pilotage, le suivi et le dialogue politique sur le programme implique l’ensemble des administrations concernées par les enjeux couverts celui-ci, à savoir en particulier :

  • la DGPSN, sur la dimension protection sociale ;
  • le SE-CNSA, sur les questions de sécurité alimentaire et de réponse de l’Etat aux situations d’urgence saisonnière ;
  • la CLM, pour les enjeux de la malnutrition ;
  • le MAER, sur la protection sociale productive et en particulier la réforme du système des intrants subventionnés ;
  • le MEFP, pour les aspects financiers et ;
  • le Ministère de l’intérieur.

Une réunion technique a eu lieu le 18 février 2019 entre le SE-CNSA, le MEFP et la DUE dans les locaux du SE-CNSA.

Partenariat avec la CNDT

L’animation du dialogue des territoires est une des missions essentielles de la Commission Nationale du Dialogue des Territoires (CNDT).

Le SE-CNSA représenté par son Secrétaire Exécutif Monsieur Jean Pierre SENGHOR et la CNDT représenté par son président le Ministre d’Etat Benoit SAMBOU, ont signé un protocole d’accord le 18 janvier 2019 pour la mise en œuvre des activités dans le cadre du dialogue des territoires en lien avec le PNASAR.

Un comité de suivi a été officiellement mis en place par les deux institutions le 22 mars 2019 pour le suivi de la mise en œuvre de la convention de partenariat. Une réunion d’harmonisation des activités a eu lieu au cours du 1er semestre 2019.​

Partenariat avec le projet Climarisk

Un début de partenariat entre le SECNSA et le projet Climarisk a été matérialisé par la signature du Mémorandum d’Accord (MoU) entre le SENCSA et l’ITC le 19 Juin 2019.

Lors de la rencontre organisée dans les locaux du SECNSA, le Secrétaire Exécutif du SE-CNA, Monsieur Jean Pierre SENGHOR a accueilli Monsieur Pedro ORTEGA, Ministre Conseiller de l’Economie, de l’Industrie et du Commerce du Gouvernement des Iles Canaries et Président du Conseil d’administration de l’Institut Technologique des Canaries (ITC), accompagné d’une forte délégation.

Le projet Climarisk mène des activités concernant la recherche et l’innovation appliquées en différents domaines, comme les énergies renouvelables et les technologies de l’eau.

Partenariat avec le projet Beydaaré

Le projet tiers Sud Beydaare dont la maitrise d’ouvrage est assurée conjointement par la SODAGRI et le SE-CNSA ont signé un protocole de partenariat dans lequel le SE-CNSA déroule les activités relatives à la composante 3 du projet (volet sécurité alimentaire et nutrition des zones cibles du projet).

Les réalisations pour ce premier semestre dans la mise en œuvre du plan d’actions sont les suivantes :

    • acquisition d’un véhicule pick-up double cabine pour le SE-CNSA ;
    • acquisition de 5 ordinateurs et de 5 tablettes pour le SE-CNSA ;
    • un Plan Local de Riposte (PLR) pour les zones cibles du projet pour 3855 ménages identifiés par le cadre harmonisé dans les 4 départements. Le coût global estimé est de 300 000 000 FCFA. Ce PLR 2019 sera mis en œuvre à travers deux volets :
    • l’assistance conditionnelle et
    • l’assistance inconditionnelle.

Au premier semestre la contribution du projet s’élève à 22 500 000 FCFA.

 

Partenariat avec le projet JICA

L’objectif visé dans le cadre de ce projet entre la JICA et le SECNSA est de renforcer la mise en œuvre et la coordination de la sécurité alimentaire et de la résilience au Sénégal.

Le Procès-Verbal entre le gouvernement du Sénégal (SECNSA-MEFP/DCEF) et la JICA pour une période de 4 ans (2017-2020) a été signé.

Au courant de l’année, des missions de terrain ont été organisées par l’équipe du projet en collaboration avec le SECNSA pour s’enquérir de la situation de fonctionnement des Comités Régionaux et Départementaux de Sécurité Alimentaire (CRSA et CDSA) dans les régions de Kaolack, Tambacounda, Kédougou, Matam et Saint Louis.

Au premier semestre les contributions du projet en termes de financement d’activités sont :

    • Fourniture des matériels informatiques à la DIT ;
    • Location de voitures pour la mission de benchmarking pour la réalisation des documents techniques sur les EFR et les UMSA dans le cadre des NTR en avril 2019.

 

Le montant global de l’appui du projet JICA s’élève à 39 211 000 FCFA.

Partenariat le PRAPS

Le PRAPS, à travers la convention de partenariat avec le SECNSA appui la Cellule SAP pour la réalisation des activités dont elle en a la charge.

Ainsi la contribution du PRAPS, se mesure à travers la tenue du Cadre Harmonisé de Mars 2019, l’élaboration des bulletins SAP et la réalisation des enquêtes de Sécurité Alimentaire, pour un montant de 36 261 497 FCFA.

 

Partenariat avec le P2RS

La contribution du P2RS au financement de l’enquête de référence du PNASAR à travers l’ENSANR en 2019, pour un montant global de 41 307 054 FCFA.

Partenariat avec le projet Pro-Act

Le Projet de Renforcement de la Gouvernance, de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (Pro-Act), financé par l’Union Européenne pour une période de 3 ans (2016-2018), est exécuté conjointement par le SE-CNSA et la FAO.

Au premier semestre les contributions du projet en termes de financement d’activités sont :

    • NTR (visite de terrain et atelier)

Communication (impression documents NTR et location de camera)